Enfin en kot ? Voici comment réussir votre déménagement

Aller à l’université, c’est un peu comme partir à l’aventure : on sait que ce sera amusant sans vraiment savoir à quoi s’attendre. Surtout lorsque, au sortir de dix-huit mois d’enseignement à distance, vous pouvez enfin à nouveau déployer vos ailes et profiter de votre liberté loin de l’œil inquisiteur de vos parents. Il suffira alors de réussir l’installation de votre nouveau kot pour entamer la nouvelle année académique. Voici quelques conseils pour vous aider à réussir votre déménagement

1.    Dressez un inventaire

Une bonne préparation est incontournable. Regrouper ses affaires et les placer dans des cartons au petit bonheur la chance, c’est la meilleure façon d’oublier la moitié ou d’emporter deux fois trop de choses. Alors commencez par vous demander ce dont vous avez vraiment besoin dans votre kot. Évidemment un bureau, une étagère (à livres) et un matelas, mais aussi des choses vraiment essentielles comme des verres à bière, un ouvre-bouteille, un Twister pour les jeux... Dressez-en la liste et le déménagement vous paraîtra immédiatement plus facile. 

Petit conseil : établissez votre liste par thème ou par pièce. Par exemple, tout ce dont vous avez besoin dans la salle de bains, tout le matériel de bureau, vos vêtements...

Autre conseil : votre kot sera (beaucoup) plus petit que l’Hôtel Maman, alors demandez-vous de façon critique ce dont vous avez vraiment besoin et ce que vous pouvez laisser à la maison, puisqu’il est probable que vous y reveniez le week-end.

 

2.    Une mine d’or : le magasin de seconde main

Votre vie en kot est limitée dans le temps, et les ressources d’un(e) étudiant(e) sont elles aussi limitées. Il vous manque des choses dont vous aurez sans aucun doute besoin ? Pourquoi acheter des choses chères et/ou neuves ? Surtout quand on sait que toute ville estudiantine qui se respecte possède un ou des magasins de seconde main ou friperies qui ne vendent que des choses encore parfaitement utilisables. 

Et cerise sur le gâteau : si vous n’avez plus besoin de choses qui sont encore en bon état, vous pouvez tout simplement les rapporter au magasin d’occasion ou les faire enlever gratuitement (selon les conditions). Vous contribuerez ainsi à l’économie circulaire. 

 

3.    Prévoyez le nombre correct de boîtes de déménagement et le matériel de déménagement nécessaire

Avec votre inventaire à la main, vous serez mieux à même d’évaluer le nombre de cartons de déménagement dont vous aurez besoin, et si la location d’une camionnette s’impose. Il existe différentes catégories de boîtes : Chez Dockx, vous trouverez des boîtes de déménagement pour les livres, le linge, le service, etc. Et des boîtes de vins si vous voulez emprunter en cachette quelques bouteilles dans la cave de papa. Mais nous ne vous avons rien dit...

Outre des cartons de déménagement solides et spacieuses, vous aurez également besoin d’une camionnette de déménagement personnalisée, d’un monte-charge à installer soi-même et du matériel de déménagement adéquat - autant d’éléments qui vous assureront un déménagement efficace. Ne pas oublier non plus les couvertures, les ouvre-boîtes, le ruban adhésif, le papier bulle... Ici aussi, Dockx a tout ce dont vous avez besoin.

 

4.    Faites une reconnaissance des lieux

Vous avez évidemment déjà visité votre kot (sinon vous ne l’auriez pas choisi) et nous espérons que vous avez mesuré les ouvertures de la porte ou des fenêtres pour voir si le bureau et les autres gros objets peuvent y passer. Mais avez-vous également suffisamment exploré les environs lors de votre ou de vos visite(s) ? Avant de déménager, il est très important de savoir où et si vous pouvez garer la camionnette de déménagement, si le stationnement est interdit certains jours, si vous devez demander une autorisation pour vous garer devant votre kot ou placer un monte-charge, etc.
Votre kot se trouve-t-il dans un quartier résidentiel calme ? Pourquoi ne pas informer directement les voisins que vous allez bientôt emménager (et peut-être faire du bruit et gêner le stationnement) ? Vous serez ainsi tout de suite en bons termes !

 

5.    Faites une vraie reconnaissance des lieux

Vous devez de toute façon venir visiter votre kot pour vous assurer que le déménagement se fera facilement ? Alors, autant faire d’une pierre deux coups. Puisque vous voilà sur place... Partez découvrir l’âme de votre ville universitaire - de préférence en compagnie de quelques amis ou, qui sait, de futurs colocataires. Dans quel café prendrez-vous vos habitudes ? Ou quels sont les candidats que vous pouvez déjà tester (en détail) ? Où se trouvent les bons restaurants et les cinémas dans le quartier ? Y a-t-il un parc où vous pourrez vous détendre en sirotant une bière et/ou en jouant au badminton après votre blocus ? Ne rentrez pas chez vous sans avoir trouvé la réponse à ces questions !

 

6.    Planifiez votre déménagement

Le jour du déménagement approche ? Assurez-vous que tout est bien réglé et tout le monde informé. Le spécialiste du déménagement sait-il quand vous irez chercher la camionnette ? Amis et parents sont-ils au courant de l’heure de départ ? A-t-on convenu de qui prendra le volant ? Le propriétaire sait-il que vous arrivez ? Si vous pouvez répondre à toutes ces questions par l’affirmative, vous êtes paré(e) pour un déménagement sans souci et pour l’aventure de votre (jeune) vie.

 

Et enfin : vivre en kot dans une ville universitaire est vraiment une aventure fantastique. Mais même dans ce cas, vous pourriez avoir envie de partir pour un week-end ou une semaine (par exemple, pendant les vacances d’automne). À la mer, à la montagne ou ailleurs. Et bien, sachez que Dockx vous propose ici aussi une offre alléchante de voitures particulières et minibus. Bref, aller en kot avec Dockx, c’est le max !